Châtillon-en-Diois

Le vignoble

vendredi 2 février 2018 par hubert

Il remonte à l’Antiquité, Pline l’Ancien cite élogieusement le vin des Voconces dont on arrêtait la fermentation en plongeant les dolia dans l’eau froide jusqu’à l’hiver.

Le vignoble de Châtillon-en-Diois

La charte de 1285 accorde « à titre de franchise, de liberté et d’immunité » le droit à la « communauté des habitants de Châtillon » d’ouvrir tavernes et de vendre « leurs vins et d’autres vins ».
Elle peut être considérée comme indice de l’exploitation d’un certain nombre de parcelles viticoles.

Perché sur les contre-flancs du Vercors, le vignoble s’étend sur les coteaux sud du Parc Naturel Régional du Vercors. Protégé du vent du nord par les falaises du Glandasse il fait partie des plus hauts de France et s’étend entre 300 et 700 m d’altitude.

C’est une des plus petites appellations de France, il occupe environ seulement 70 hectares dont environ 30% pour la production de vin rouge et 70% pour la production de vins blancs non effervescents ou pétillants.

Ce terroir préservé, à la fois rude et ensoleillé, avec en été des journées chaudes et des nuits fraîches, donne des vins typés aux notes florales délicates. Sur ces petites parcelles, les vignerons portent un soin tout particulier au travail de la vigne et vendangent les raisins à la main.

Ce vignoble a la particularité d’être parsemé de petits édifices, les cabanons, liés à l’exploitation viticole.

Afin de découvrir le vignoble et les cabanons il existe un sentier de découverte appelé Sentier des Cabanons.

Le sentier des cabanons

JPEG - 186.9 ko

Ce sentier est un aménagement rythmé dans l’espace et le temps. Il a pu être réalisé grâce aux contributions techniques et financières du Parc Naturel Régional du Vercors, du programme Européen Leader plus, géré par la Communauté de Commune et de la commune de Châtillon.
Trois itinéraires sont proposés.

Un panneau de départ et un imprimé mis à la disposition des visiteurs, guident les promeneurs qui sont conduits sur le parcours par des bornes directionnelles, qui reprennent dans une expression modernisée, les anciens socles de piquets de vigne.

Au cours de cette visite vous pourrez découvrir le cabanon du Maupas qui a été rénové à partir de 2006 et à l’intérieur duquel un document multimédia est offert à la libre consultation des visiteurs.

JPEG - 179.2 ko

Quatre stations structurent ces itinéraires. Elles sont implantées pour valoriser les aspects particuliers des cabanons, du vignoble et des viticulteurs.
Des bancs pour se reposer, supportent astucieusement des panneaux révélant les activités et les conditions de vie des vignerons d’autrefois et d’aujourd’hui.
Le dossier de ces bancs constitué d’une structure métallique tortueuse, à l’image des sarments de vigne supporte de vrais rameaux de vigne pour ombrager ces points de repos.

A chacune de ces stations est proposé un jeu de question/réponse pour distraire les enfants et éventuellement leurs parents et les inciter à découvrir la totalité de la promenade.

JPEG - 142.1 ko

Le Serre du Pouët supporte une structure symbolique des cabanons sans masquer tous les axes de vues. Des bornes périphériques précisent les principaux sites remarquables, au nord le Royou rocher du Glandaz, à l’est le rocher des grottes de Pelbit, au sud la montagne de la Greysilière, à l’ouest le col Ferrand.
A la descente du Serre en direction du nord une allée ampélographique propose une collection de différents cépages de l’appellation Châtillon-en-Diois.

Le Canal du Plan

JPEG - 142.1 ko

Le sentier des cabanons traverse le Canal du Plan créé en 1828 par le Sieur Payan, autorisé à dériver les eaux du Bez, pour établir à Châtillon, une usine composée d’un moulin à farine et d’un pressoir à huile.
La commune de Châtillon et l’ASA* du Canal du Plan l’ont modernisé en 1957 en bétonnant ce canal pour en améliorer les performances et en particulier son étanchéité.
Le canal prend sa source sur le Bez, au quartier des Chaussières, commune de Châtillon et se jette dans le Bez, au quartier dit du Bez dans la commune de Saint Roman. Il alimente 140 propriétés des deux communes traversées sur environ 180 hectares de terres irrigables.

*ASA : Association syndicale autorisée.


Mentions legales | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site PATRIMOINE VITICOLE Mise à jour : mercredi 3 juillet 2019